Des conservateurs et des administrateurs...

 

Un scandale dans la profession ? La nomination à la tête des bibliothèques municipales de Toulouse d'une administratrice territoriale fait en tout cas grand bruit et a suscité la réaction outrée de l'association des anciens élèves de l'ENSSIB ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ).

Ce qui est intéressant est l'échange d'arguments : d'une part, le président de l'ADBGV revendique le projet culturel devant primer sur la politique administrative (cf. La Gazette des communes, 28 juin 2010, p.17), d'autre part l'élu (PCF) de Toulouse en charge des bibliothèques qui affirme que la capacité à diriger une équipe de 450 personnes doit primer ! Donc, pour cet élu (Jean-Marc Barès), le corps des conservateurs n'est pas formé à diriger de grandes équipes : faut-il y voir un défaut identifié de la formation afférente ou un problème sérieux de communication de la part de l'INET et de l'ENSSIB ? On notera que l'élu de Toulouse est agent de bibliothèque de profession, ainsi qu'il est précisé sur son blog... ce qui permet déjà de mettre de côté l'idée qu'il ne connaît rien au métier...