Commission musique cinéma du 16 septembre 2010

Compte-rendu de la réunion BiB92 « musique et cinéma »

16 Septembre 2010

La réunion du 16 Septembre 2010 avait pour objectif de comparer nos expériences de travail avec les différents fournisseurs de DVD pour les médiathèques.

Nous avons aussi abordé le choix qui existait dans les formations qui jalonnent notre parcours professionnel. Ce sujet ayant été évoqué brièvement, il fera l’objet d’une rencontre plus approfondie le 14 Octobre 2010. Nous avons été accueilli par Anny Blanchard, responsable du pôle Son Images Multimédia de la médiathèque François Mitterrand de Clamart.

LES FOURNISSEURS

Deux principaux fournisseurs se dégagent CVS (fiction DVD + CD essentiellement),

ADAV (principalement pour les DVD documentaires),

Deux autres fournisseurs minoritaires sur le marché ont été étudiés

RDM,

COLACO.

Certaines bibliothèques se fournissent directement chez VIRGIN pour les CD.


CVS est apparu comme le fournisseur le plus utilisé pour un certain nombre de qualités.

· très réactif sur les nouveautés

· de très bon conseil

· pas de problème dans la gestion des retours

· site simple d’utilisation

· beaucoup de progrès dans l’importation des notices, presque plus de corrections à faire (surtout en DVD)

· lorsque la médiathèque de Clamart achète des CD chez Virgin, une liste récapitulative des références concernées est envoyée à CVS qui fournit les notices correspondantes.

· indique les cas de doublons, en cas de références commandées auparavant

· livraison entre 15 jours et 3 semaines

· il propose maintenant de clôturer les commandes pour ne plus laisser traîner de reliquats

· 28% de remise, taux dans le marché

Quelques remarques négatives

· les autorités auteur sur les compilations CD (notamment musique du monde) sont encore imprécises

· leur catalogue est moins pointu sur les documentaires que l’ADAV bien qu’ayant considérablement rattrapé leur retard

· malgré la possibilité de clôturer la commande pour éviter les reliquats, il y a encore beaucoup de commandes qui traînent sur le long terme, c’est vraiment à nous d’être vigilant.

 

ADAV, beaucoup utilisé aussi, en dépit d’un certain nombre de dysfonctionnements.

· catalogue pointu et spécialisé

· défense des petits éditeurs

· progresse sur le choix de ses fictions

· point de vue critique sur leurs références ainsi que présentation de coups de cœur intéressants

· condition de remise dans le marché

Quelques remarques négatives

· site brouillon et peu ergonomique, notamment dans la gestion des paniers

· ne signale pas si une référence a déjà été commandée

· beaucoup de progrès à faire sur les notices (calibrage personnalisé impossible)

Au final un site toujours attractif pour les documentaires ce qui compense une utilisation au quotidien qui pêche par son manque de clarté et de « praticité ».

 

Les autres fournisseurs

COLACO, peu connu, établi à Dardilly (banlieue lyonnaise) et présentant quelques qualités notables :

· structure familiale

· très souple

· nombre de références presque équivalentes à CVS

· 3 livraisons maxima, après clôture systématique de la commande

· condition de remise sur le marché (28 à 29 %)

Aucun point négatif n’a été abordé

 

RDM, plutôt utilisé par les petites structures (bibliothèque de Bourg-la-Reine par exemple)

· très arrangeante

· très familial aussi, donc personnalisation des services

· utilisation du site assez simple

· notations et critiques intéressantes autour des références de leur catalogue

· 20% de remise

Quelques remarques négatives

· Reliquats nombreux

· choix moindre que CVS

· certaines références apparaissent comme disponibles puis au moment de la livraison de la commande s’avèrent manquantes

· le rapatriement des notices doit encore progresser

 

Cas particulier de VIRGIN (pour les CD uniquement)

Pour Clamart, la médiathèque bénéficie de 10% de remise pour un choix fait sur place. Le paiement des factures se fait au coup par coup

Pour Antony, la médiathèque bénéficie de 12% de remise sur les disques qui ne sont pas en nouveauté.

Possibilité de passer des commandes directement auprès du responsable des Grands Comptes (.Mr Jean-Pierre Guillerm, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , 01-49-53-50-22 ;06-88-23-99-33)

Possibilité de commander des titres non disponibles en magasin

Livraison rapide

Accueil très sympathique

Pas de notice fournie

 

Cas particulier de ARTE VOD (fournisseur Internet de « Video On Demand »)

Installé depuis avril 2010 à Clamart, cela a nécessité un investissement de 1500€ (pour un bouquet minimum). 2€ défalqué sur la somme de départ (1500€) à chaque connexion.

Le démarrage est relativement lent, au 16 septembre 2010 il n’y a que 53 utilisateurs

L’adhésion reste gratuite même pour les gens qui téléchargent

Les personnes concernées téléchargent beaucoup de fictions, qui sont pourtant au catalogue de la médiathèque

Arte VOD propose un choix intéressant mais il existe tout un pan de sa diffusion qui n’est pas disponible car les droits des fictions produites par l’Allemagne ne sont pas négociés

Service disponible uniquement sur PC / Windows

 

POINTS DIVERS

Nous nous sommes interrogés sur « le côté obscur » du tarif lié au droit de consultation. Les fournisseurs négocient auprès des producteurs, mais nous n’avons aucune visibilité sur ce qu’ils payent et la façon dont ils impactent ce coût sur les bibliothèques.

Nous nous sommes arrêté quelque temps sur la pertinence de commander des séries (tout le monde était pour, après c’est une question de budget), et sur l’option de les garder en coffret ou de les éclater. En majorité, les coffrets sont préservés.

Nous avons abordé la réparation des supports. La possibilité pour certaine bibliothèque d’investir dans une machine apte à remplir cette fonction s’avère un choix judicieux. L’appareil est simple, efficace et rentable.

 

Conclusions à propos des fournisseurs

Il ressort de ces différentes comparaisons que ce que nous attendons de nos fournisseurs pour travailler dans les meilleures conditions c’est :

Un site parfaitement conçu

Des notices cohérentes et demandant moins de correction. Elles sont censées nous faciliter la tâche et nous faire gagner du temps et non être une source de problèmes.

Et évidemment un choix des plus éclectiques.

CVS et l’ADAV se complètent donc plutôt bien

 

LES FORMATIONS

Nous avons eu peu de temps pour aborder les formations, qui feront donc l’objet d’une nouvelle rencontre. Quelques points se sont cependant dégagés.

Quatre formations ont été vivement recommandées (CNFPT):

1) Connaissances musicales, 2 jours par mois sur plusieurs mois. Elle aborde les différents genres musicaux et s’avère particulièrement pointue en jazz et en classique.

2) Le rap (très bon interlocuteur)

3) Les musiques africaines

4) Cinéma et jeune public en bibliothèque

Il a été évoqué l’opportunité de monter une formation en interne pour les membres du réseau BiB92 « musique et cinéma » grâce à un budget prévu à cet effet.

Prochaine commission : jeudi 14 Octobre 2010 à Boulogne-Billancourt

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Le mois dernier Janvier 2018 Le mois prochain
L Ma Me J V S D
week 1 1 2 3 4 5 6 7
week 2 8 9 10 11 12 13 14
week 3 15 16 17 18 19 20 21
week 4 22 23 24 25 26 27 28
week 5 29 30 31

Prochains évènements

Commission Petits éditeurs (Le Parchamp - Boulogne)

Le 26/01/2018 de 9h30 à 12h30

Commission Ados (médiathèque de Meudon centre)

Le 15/02/2018 de 10h00 à 12h00

Commission SF (Meudon-la-Forêt)

Le 15/03/2018 de 9h30 à 12h30

Commission Petits éditeurs (Le Parchamp - Boulogne)

Le 23/03/2018 de 9h30 à 12h30

Commission Petits éditeurs (Le Parchamp - Boulogne)

Le 25/05/2018 de 9h30 à 12h30

Commission Petits éditeurs (Le Parchamp - Boulogne)

Le 06/07/2018 de 9h30 à 12h30

Twitter derniers tweets

Twitter favoris