Articles

Parcours des conservateurs de bibliothèques - question de formation !

Le parcours et la carrière des conservateurs de bibliothèques
Retour sur le rapport de l'Inspection Générale des Bibliothèques (IGB) de juillet 2017


Couvertures des rapports de l'IGB
Rapport disponible sur le site du Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation depuis le 6 décembre 2017 : http://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/2017/39/1/Rapport-IGAENR-IGB-2017-061-Parcours-carrieres-conservateurs-bibliotheques_862391.pdf

Depuis 2015, le CNFPT a décidé de dénoncer la convention alors en vigueur avec l'ENSSIB, induisant la séparation des formations des conservateurs d'Etat et Territoriaux, ce qui n'est pas sans conséquence sur la formation elle-même, l'évolution actuelle et future, et l'identité des conservateurs de bibliothèques - au sens large et inclusif !

 

Si ce rapport s'attache principalement aux conservateurs d'Etat, ce qui est normal considérant le contexte de l'IGB (Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation) la fonction publique territoriale n'est pas oubliée, notamment en ce qui concerne la formation des conservateurs toutes fonctions publiques confondues.

Analysant les indicateurs structurants de la population des conservateurs (concours, recrutement, carrière, équilibres démographiques) le rapport conduit à mieux connaître cette filère d'Etat (ce qui est intéressant même pour les territoriaux !) et à entrevoir ce qui rapproche et distingue les conservateurs des deux FP.

Les missions en développement telles que présentées dans ce rapport rappellent grandement ce qui est à l'oeuvre pour les territoriaux : "missions liées à l’enseignement (...) à la recherche (...) culturelles et sociales (...) patrimoniales élargies (...) liées à la gestion des espaces (...) de management et de pilotage stratégique" (pp. 20-21).

Mais ce qui semble devoir être relevé est la partie consacrée à la formation initiale, "très critiquée mais en cours de rénovation" (p. 32).
Si les propos entendus sont manifestement peu amènes au sujet de ce que l'ENSSIB propose aux élèves-conservateurs (toutes générations confondues nous apprend le rapport) il reste que l'important est ailleurs et que ces failles sont correctibles - un paradoxe est au demeurant habilement souligné dans le rapport : "la formation est très critiquée par les anciens élèves, mais les directeurs de bibliothèque sont généralement satisfaits de leurs nouvelles recrues ENSSIB" (p.24).

Ce qui semble essentiel est dit en peu de mot : "C’est pourtant dans cette école si décriée que commence à se construire l’identité et la culture professionnelles fortes que les conservateurs semblent entretenir ensuite".
Un constat important est d'ailleurs rapporté à la page suivante : "Les conservateurs auditionnés regrettent également que le CNFPT ne fasse plus appel à l’ENSSIB pour la formation initiale des conservateurs territoriaux et ait confié entièrement cette formation à l’INET, réduisant les occasions de rencontres et d’échanges entre les conservateurs d’État et les conservateurs territoriaux" (p.25).

De fait, les évolutions du métier tendent vers un même horizon, quel que soit le statut admnistratif des conservateurs, quelle que soit leur affectation. Les problématiques sociales, économiques, éducatives ou encore culturelles et informationnelles traversent la société et concernent tant les étudiants que les actifs, les publics scolaires que les chercheurs, les retraités que les collégiens - à des niveaux différents, sous des formes variés, mais sous-tendus par les mêmes mécanismes généraux auxquels les réponses auront d'autant plus de chances d'êtres pertinentes qu'elles seront nourries par une approche riche de la diversité des regards et des réflexions qui l'auront produite.

En outre, les questions de mobilité inter fonctions publiques, ou de culture professionnelle partagée, achèvent de mettre en évidence la singularité, pour ne pas dire absurdité, qu'il y a à créer du "mille-feuille horizontal" alors que l'on souligne l'inanité de cette même patisserie administrative lorsqu'elle est verticale ! Le fameux "rapport Pêcheur" [https://www.fonction-publique.gouv.fr/files/files/publications/rapports-missionnes/rapport-Pecheur-2013.pdf] prônait ainsi une expérimentation pour "la création d’un cadre professionnel commun", ajoutant que "sont par exemple dans une telle situation [favorable] la plupart des corps et cadres d’emploi de fonctionnaires des bibliothèques".

Enfin, en forme d'hommage à la mémoire de Bertrand Calenge, il convient de relire l'article [https://bccn.wordpress.com/2014/04/05/mon-desespoir-est-grand-et-ma-colere-aussi/] qu'il signa sur son blog le 5 avril 2014 au sujet de "l’annonce par le CNFPT de sa décision, à partir de 2015, de ne plus contracter avec l’enssib pour assurer la formation des conservateurs territoriaux". Ces quelques lignes sont d'une actualité toujours plus criante: "ce qui unit les bibliothécaires et conservateurs de bibliothèques, ce n’est pas leur statut, pas plus que ce n’est leur métier, c’est la complexité commune de leur fonction : ces « publics », qui sont en fait des concitoyens, ont besoin  de savoir, de s’armer, de comprendre, d’apprendre, et ces savoirs qu’il faut organiser et promouvoir doivent être les plus largement accessibles." Il semble que les "publics" aient été oubliés dans cette scission qui, ainsi que Bertrand Calenge le soulignait, constituait et constitue encore un véritable "retour en arrière" - gageons que ce rapport de l'Inspection Générale des Bibliothèques suscite un surcroît de réflexion permettant de combler rapidement une erreur de parcours qui crée des frontières là où il faudrait créer des ponts !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Prochains évènements

Commission Petits éditeurs (Le Parchamp - Boulogne)

Le 26/01/2018 de 9h30 à 12h30

Commission Ados (médiathèque de Meudon centre)

Le 15/02/2018 de 10h00 à 12h00

Rencontre littératures de l'imaginaire - Issy

Le 13/03/2018 de 10h00 à 05h00

Commission SF (Meudon-la-Forêt)

Le 15/03/2018 de 9h30 à 12h30

Commission Petits éditeurs (Le Parchamp - Boulogne)

Le 23/03/2018 de 9h30 à 12h30

Commission Petits éditeurs (Le Parchamp - Boulogne)

Le 25/05/2018 de 9h30 à 12h30

Commission Petits éditeurs (Le Parchamp - Boulogne)

Le 06/07/2018 de 9h30 à 12h30

Twitter derniers tweets

Twitter favoris